Le livre sur « la Gestion du Risque Supply Chain de l’Entreprise », rédigé par KYU Associés en partenariat avec l’AMRAE (Association pour le Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise), a reçu le Prix Coup de Cœur 2015 des Plumes des Achats qui représentent plusieurs associations professionnelles telles que l’ACA (HEC), X-Achats (Polytechnique), la CDAF (Compagnie des Dirigeants et Acheteurs de France) et l’ADRA (Association des Directeurs et Responsables Achats).

 

A cette occasion Laurent GIORDANI (KYU Associés) et Anne-Marie Fournier (Vice-Présidente de l’AMRAE en charge du pôle scientifique) reviennent sur les origines du livre.

 

Pourquoi l’AMRAE s’est-elle emparée du sujet ? (Anne-Marie Fournier – Vice-Présidente de l’AMRAE en charge du pôle scientifique)

Le risque Supply Chain est en 2014, à la suite de différents événements ayant impacté fortement les Supply Chain d’entreprises (Fukushima, inondations en Thaïlande, etc.), classé dans les dix risques les plus redoutés par les entreprises.

L’AMRAE a alors décidé de se pencher sur le risque « Supply chain » pour produire un ouvrage présentant l’univers des risques de la SC et produire une boite à outils (identifier, cartographier, transférer, prévoir les PCA …) à destination non seulement des Risk Managers mais aussi de toutes les fonctions impactées (achats, supply, finances…).

L’AMRAE a étudié la Supply Chain sous l’angle « Risques » et cela nécessite une coopération forte avec l’ensemble des acteurs de cette Supply Chain. Des sous-traitants fournisseurs ou fabricants aux distributeurs finaux, les maillons de la chaine sont nombreux et concernent de nombreuses fonctions dans l’entreprise. Celles-ci doivent être capables d’identifier les risques majeurs auxquels elles sont exposées afin que des scenarii de prévention et des mesures de quantification des conséquences puissent être élaborés par les professionnels du risque. Les fonctions Supply Chain et Risques collaborent donc à l’élaboration de scenarii dans l’intérêt de la préservation de la valeur crée dans l’entreprise, voire même à sa croissance.

 

Que représente ce prix reçu des Plumes des Achats ? (Laurent GIORDANI – KYU Associés)

Le livre avait déjà reçu un accueil très positif de la part des Risk Managers à l’occasion des Rencontres de l’AMRAE de février 2015. Pour un cabinet de Conseil comme le nôtre, qui travaille à la fois sur la gestion de risque et sur l’optimisation de la performance de la Supply Chain, ce prix, décerné par des Directeurs des Achats / Supply Chain, c’est la satisfaction d’avoir atteint notre objectif qui était d’apporter de la valeur à deux populations qui n’ont que trop rarement l’habitude de travailler ensemble et pourtant de nombreuses raisons de le faire !

 

Qu’apporte le livre aux professionnels de la Gestion des Risques, des Achats et de la Supply Chain ? (Laurent GIORDANI – KYU Associés)

Je pense que l’intérêt du livre est de proposer une vision globale et positive de la gestion du risque Supply Chain, qui est un sujet complexe et généralement abordé de façon partielle et anxiogène. Avant d’être un risque, la Supply Chain est un élément de compétitivité majeur pour la plupart des entreprises. En rédigeant le livre, nous avons eu le souci donner des méthodes et des outils pratiques aux Risk Managers et aux Directeurs des Achats / Supply Chain pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs de performance en améliorant la résilience de leur Supply Chain.  Les nombreux exemples et études de cas issues de l’actualité récente ont probablement facilité l’appropriation d’un sujet qui demeure technique. Sans prétendre qu’il se lit comme un roman, j’étais heureux d’entendre plusieurs membres du Jury des Plumes des Achats dire qu’ils avaient pris un certain plaisir à sa lecture !

 

Comment s’est passée la collaboration avec l’AMRAE ? (Laurent GIORDANI – KYU Associés)

La collaboration avec l’AMRAE a toujours été constructive. Nous avons géré l’écriture du livre comme un projet qui a été parfaitement coordonné par Hélène Dubillot (Directeur de la Coordination Scientifique de l’AMRAE) et soutenu par Anne-Marie Fournier. Les Risk Managers que nous avons sollicité, en particulier lors de la phase de relecture, ont toujours su se rendre disponible pour nous apporter remarques et encouragements. A ce titre, je veux souligner en particulier les contributions de Sophie Mauvieux (Gemalto), d’Alexandra Pfalzgraf (Schneider Electric) et de Jean-François Marchand (Valeo).