Kyu Kyu
Accueil | Nos Insights

Portrait – Hugo – Consultant

La vie chez KYU Portraits
Portrait – Hugo – Consultant

QUEL EST TON PARCOURS  ? COMMENT EST NÉ TON INTÉRÊT POUR LE CONSEIL ? 

Après deux années dans le programme euro-américain du Collège universitaire de Sciences Po à Reims et un an à l’Université de Toronto, j’ai pu continuer mes études en master politiques publiques sur le campus parisien de l’école. De ces années, je garde bien sûr un socle de compétences dans plusieurs domaines (économie, droit, évaluation des politiques publiques, sociologie…), mais surtout la mise en application de soft skills. Cela m’a toujours permis de trouver rapidement ma place lors de mes différentes expériences professionnelles.  

J’ai eu la chance de pouvoir passer par plusieurs étapes avant de commencer une carrière en cabinet de conseil : une première expérience à l’ambassade de France à Londres, une seconde à la direction sécurité EMEA d’une grande entreprise de luxe et enfin, un passage auprès des administrateurs de l’Assemblée nationale. Ces différentes expériences dans le public et le privé m’ont poussé à chercher un positionnement intermédiaire, à la croisée de ces deux mondes : c’est pour cela que je me suis tourné vers le métier de consultant en politiques publiques / études socio-économiques. 

Je suis arrivé au sein de l’équipe KYU à l’été 2021. Tout s’est passé très vite ! Mes premières missions m’ont permis de monter rapidement « à bord », avec une montée en compétences immédiate. Depuis, les sujets se sont enchainés, avec une belle diversité : études sectorielles sur les effets de la pandémie, étude sur les évolutions majeures dans la filière des systèmes embarqués, co-conception d’un baromètre d’analyse des tensions de recrutement, étude prospective sur les métiers et les compétences du commerce de gros interindustriel… et bientôt des missions d’audit !  

QUELLES COMPETENCES MOBILISES-TU AU QUOTIDIEN ? 

Les outils que j’utilise peuvent varier d’une mission à l’autre (Excel et PPT bien sûr, mais aussi Sphinx, Power BI, Kibana…). De manière générale, il est important d’avoir un bon esprit de synthèse et de savoir chercher les bonnes informations au bon endroit. C’est un métier où l’on écrit beaucoup, et ces écrits finissent la plupart du temps par être présentés :  un très bon niveau d’expression écrite comme orale est donc indispensable.  

Côté quantitatif, on acquière au fur et à mesure des automatismes sur le traitement et l’analyse des statistiques publiques et d’autres bases de données, d’enquêtes…. Côté qualitatif, je fais beaucoup d’entretiens, j’anime des groupes de travail, je réalise des visites sur site…  

QUEL BILAN FAIS-TU DE TA PREMIERE ANNÉE CHEZ KYU ? 

Il y a beaucoup à retenir… si je devais en souligner deux, ce serait la rapidité de la montée en compétences et l’esprit d’équipe.  

La première, parce que vous apprenez énormément, dans un cadre de confiance. Quand les choses se passent bien, on prend rapidement certaines responsabilités sur les projets, ce qui est aussi gratifiant que formateur. Vous ne restez pas uniquement dans la production, vous faites aussi partie intégrante de la relation client, de la prospection commerciale, des projets de transformation interne… Pas à pas, on prend part à l’ensemble des facettes du métier d’un consultant expérimenté, et vous trouverez toujours une porte ouverte pour développer une nouvelle idée .  

La seconde, parce qu’en une année on apprend à connaître l’ensemble des collaborateurs du cabinet, et que tout le monde a quelque chose de différent à vous offrir ! Au sein des équipes projets bien sûr, où l’on peut s’enrichir de l’expérience et des compétences de chacun. Mais la vie du cabinet est aussi très développée, ce qui permet de resserrer les liens dans d’autres circonstances : séminaires, afterwork, teambuilding 

 

Envie de nous rejoindre ?

Nos offres d’emploi

pixel
Explorez
108a3526-scaled.jpg