Kyu Kyu
Accueil | Nos Insights

Baromètre KYU sur les tensions au recrutement – Secteur du transport – Edition septembre 2022

Emploi et compétences Etudes
Publications
Baromètre KYU sur les tensions au recrutement – Secteur du transport – Edition septembre 2022

Le secteur des transports routiers regroupe plus de 625 000 salariés en France parmi lesquels une part importante de conducteurs, mais également des métiers de la maintenance (carrossier, mécanicien, électronicien…) et des métiers commerciaux (chargés de clientèle, chargés d’information voyageurs…). Il assure les activités de transport routier de fret, de transport routier de voyageurs (transport scolaire, transport touristique, lignes régulières…) et de transport public urbain qui ont chacune leurs caractéristiques.

Ce secteur est particulièrement stratégique compte tenu de sa place centrale dans les chaînes d’approvisionnement et dans la mobilité des Français. Il connaît des tensions structurelles particulièrement élevées. Celles-ci s’expliquent par des conditions de travail contraignantes (notamment pour les conducteurs), mais également par l’intensité des embauches dans le cas du transport de fret et par l’inadéquation géographique entre la main-d’œuvre disponible et les besoins des entreprises dans le cas du transport de voyageurs.

Si les métiers les plus en tension dans ce secteur sont des métiers de la maintenance des matériels et des infrastructures (mécaniciens, électroniciens de véhicules, techniciens experts…) ceux contribuant le plus à ces difficultés sont les métiers de la conduite et notamment les conducteurs routiers, les conducteurs de transport en commun sur route et les conducteurs de véhicules légers.

Face à l’intensification des tensions liées à la reprise de l’activité post-Covid, les entreprises ont cherché à améliorer l’attractivité de l’emploi (hausse des salaires de 2,1% entre décembre 2021 et mars 2022, source Insee 2022, augmentation de la part des CDI proposés…) et à développer leur marque employeur. Au niveau des branches professionnelles, des revalorisations des minimas conventionnels ainsi que la signature d’une charte de développement de l’emploi et des compétences avec l’État (pour le transport de fret) ont été enregistrées. Toutefois la crise inflationniste pourrait fragiliser ces efforts.

 

Retrouvez ici notre analyse complète :

Baromètre KYU des tensions au recrutement – Transport- Septembre 2022

Chiffres clés :

625 600 : salariés dans le secteur des transports routiers de fret et de voyageurs

36 000 : entreprises dans le secteur des transports routiers de fret et de voyageurs

60% : les tensions au recrutement sont 60% plus fortes que la moyenne nationale

+50% : l’augmentation des offres d’emploi publiées entre le S1 2021 et le S2 2022 sur le métier de conducteur poids lourds

Sur le même thème

Baromètre tensions au recrutement n°3

pixel
Lire l'article
barometre-kyu-des-tensions-au-recrutement-sans-masque-1.png