Une cellule dédiée
aux études prospectives
marché, emploi,
formations

Pour prendre des orientations stratégiques, se positionner sur un nouveau marché, ou anticiper les évolutions métier, la connaissance de son éco-système est une nécessité

KYU Lab réalise des études – prospectives, études de marché sectorielles, analyses socio-démographique, benchmark et intervient dans le domaine de la formation et de la gestion des compétences – développement de référentiels métiers, ingénierie de formation, évaluation des dispositifs…

Nos moyens et outils

Big data – collecte et traitement de données multi-sources

Enquête – entretiens ciblés et sondage en ligne

Data Visualisation – représentations graphiques automatisées, infographie, outils de consultation en ligne…

Communication – rapports d’étude, communiqué de presse, flyer, publication digitale, site web…

Venez découvrir notre plateforme Saas emploi-formation.fr

les perspectives d’un secteur et les moyens de son développement


Dans le cadre de l’initiative Nouvelle France Industrielle (NFI) de promotion du « Made in France », le gouvernement français a validé en mai 2014 le plan « Logiciels et Systèmes Embarqués ». L’étude commanditée par l’OPIIEC et réalisée par KYU Lab s’est inscrite en support à ce plan et a été présentée aux Assises de l’Embarqué à Bercy en partenariat avec l’association « Embedded France ».

Nous menons des études prospectives dans des secteurs stratégiques pour favoriser l’emploi dans ces filières

La première étape de cette étude a consisté à cartographier les acteurs de la filière et leur positionnement, avant d’étudier le marché actuel des Systèmes Embarqués ainsi que les perspectives d’emploi.
Parallèlement, les métiers, les compétences et les formations ont été répertoriés. Cette étude a donné lieu à des préconisations pour soutenir le développement économique et l’emploi en France dans la filière.

Chiffres clés


80 Documents analysés
73 Experts interviewés
1500 Répondants à notre sondage

l’évolution de l’investissement public et son impact sur le secteur de l’ingénierie privée


La crise de la dette fait peser de forts doutes sur la capacité d’investissement des acteurs publics, notamment au niveau local. Ce secteur est aussi menacé par la structuration croissante d’une ingénierie publique qui tendrait à intervenir de plus en plus sur le champ concurrentiel.
Ces perspectives inquiètent l’ingénierie privée. L’OPIIEC – Observatoire Paritaire des Métiers du Numérique, de l’Ingénierie, des Etudes et du Conseil et des métiers de l’évènement – a souhaité étudier les conséquences de ces évolutions.

Nous vous aidons à objectiver et caractériser les risques pesant sur vos activités

Le premier objectif de l’étude a été de mesurer l’ampleur de la chute de l’investissement public français et du développement de l’ingénierie publique en termes d’effectif, de positionnement, de chiffre d’affaires….
Dans un second temps, nous avons évalué qualitativement et quantitativement les conséquences de ces évolutions sur le marché, les métiers et l’emploi de l’ingénierie privée.
Enfin, nous avons identifié les leviers d’action (formation, communication, initiatives de promotion…) permettant aux ingénieries privées et à leur salariés de faire face à ces bouleversements.

Chiffres clés


+100 Rapports analysés
60 Entretiens avec des experts
1200 Répondants à notre sondage

les métiers et compétences de votre secteur pour mieux les appréhender


Une branche professionnelle regroupant plus de 10 000 entreprises et près de 60 000 employés a souhaité se faire accompagner sur l’actualisation de sa cartographie des métiers, dans des secteurs très divers. L’objectif était de redéfinir l’ensemble des métiers de la branche et identifier les métiers émergents et les métiers en déclin. Un référentiel de compétences adéquat a été établi, à terme, il servira de socle commun à l’évaluation de mobilité, à l’élaboration de CQP…

Nous vous aidons à assurer la promotion de vos métiers

A travers une importante analyse documentaire, renforcée par plus de 75 entretiens avec des professionnels des différents secteurs de la branche; l’ensemble des métiers, des compétences et des formations de la branche a été répertorié.
Cela nous a permis de réaliser une cartographie détaillée présentant à la fois les secteurs de la branche et les différents métiers représentés. Chaque fiche secteur ou métier s’appuie sur un référentiel de compétences, avec des libellés harmonisés, que nous avons mis en place pour définir un socle commun à tous les secteurs.
Enfin, nous avons défini un modèle d’estimation des données clés des différents secteurs, telles que le nombre d’entreprises et de salariés, afin de faciliter les estimations statistiques de la branche.

Chiffres clés


75 Experts interviewés
26 Fiches métiers
10 Fiches sectorielles

les facteurs d’évolution d’un secteur et les réponses à apporter pour la filière française


Une Branche professionnelle doit à la fois mesurer les évolutions de ses secteurs d’activités et apporter de réels services aux entreprises et salariés au travers de supports et outils opérationnels. Le référentiel métier en est un des éléments clés.
L’OPIIEC – Observatoire Paritaire des Métiers du Numérique, de l’Ingénierie, des Etudes et du Conseil et des métiers de l’évènement – a souhaité refondre ses référentiels métiers et développer un outil web d’exploitation.

Nous vous accompagnons dans la rénovation des référentiels métiers de votre secteur

Nous avons tout d’abord réalisé un diagnostic des référentiels en place, éclairé par un benchmark (contenu, structure et fonctionnalités) des outils web proposés par les autres OPCA français.
Un sondage et des entretiens (auprès des salariés, des ressources humaines, des dirigeants et des responsables pédagogiques de formation initiale) ont permis la réécriture de l’ensemble des fiches emplois types ainsi que l’élaboration d’un référentiel de compétences.
En tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, nous avons enfin accompagné la spécification et le développement d’un outil web d’exploitation de l’ensemble de ces nouveaux référentiels :
http://referentiels-metiers.opiiec.fr/accueil

Chiffres clés


171 Fiches emplois types
50 Experts métiers impliqués
1200 Compétences analysées

la réalité socio-démographique d’une branche professionnelle


L’observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil, des études et de l’événement lance régulièrement des études socio-démographiques afin de dresser un panorama actualisé des entreprises de la Branche. Ce type d’étude permet de mesurer les évolutions suivant quelques indicateurs clés, obtenir une vision globale de la Branche, de ses activités et tendances, et constitue une base de référence tant pour les échanges avec les différents institutionnels que pour alimenter d’autres études.

Nous mobilisons des moyens complémentaires et performants pour réaliser l’étude socio-démographique

  • Préparation d’un questionnaire et définition d’un échantillon d’enquête raisonné, formation des enquêteurs
  • Analyse de la statistique publique
  • Enquête terrain, analyse des retours et comparatifs entre la statistique publique et l’enquête
  • Etude sur les évolutions socio-démographiques par comparaison avec l’étude précédente
  • Retour d’expérience et préconisations méthodologiques

Chiffres clés


+10 Sources de données statistiques
1300 Entreprises intérrogées
83% Des entreprises ont moins de 10 salariés

l’usage d’un dispositif de formation


Les dispositifs de formation financés sont nombreux. Les instances décisionnaires dans les Branches professionnelles doivent régulièrement mesurer l’usage et l’efficacité des dispositifs en place – par exemple les Actions Collectives, les CQP… Afin de décider de leur juste évolution, la mesure doit être autant quantitative que qualitative. L’objectif est bien de proposer une offre de formation adaptée aux besoins et capacités des entreprises et de leurs salariés.

Nous vous aidons à mesurer la pertinence d’un dispositif de formation et à le faire évoluer

A l’aide d’un sondage auprès des utilisateurs, des entretiens ciblés dans la Branche et une analyse fine et multicritères des bases de données disponibles, nous avons réalisé une étude quantitative et qualitative
du dispositif Actions Collectives couvrant environ 150 modules de formation différents.
Cette analyse a permis d’élaborer des préconisations d’actions au travers de trois scenarios volontairement clivants et jugés éclairants par les différentes instances internes à la Branche.

Chiffres clés


150 Documents analysés
1200 Réponses au sondage
700 000 Salariés concernés
Retour
haut de page